Blog

Qui prend le relais après un projet SPC ?

Comment et quand réaliser le relais entre le mode projet de la démarche SPC et son utilisation au quotidien ? Qui doit prendre le témoin ? Ces questions-là se posent pour tous types de projet, néanmoins nous avons des éléments de réponse à vous proposer.

Mener un projet SPC c’est avant tout appliquer une méthodologie de projet, mais c’est aussi une démarche d’amélioration continue et surtout une conduite au changement.

C’est un projet fédérateur qui permet de rassembler les services Méthodes, Qualité, Production, Bureau d’Études et Direction Générale… On est donc dans le cas d’un projet structurant pour l’entreprise.

Réussir ce projet nécessite de l’implication, des moyens, des ressources.

Considérons que tous les pré-requis aient été remplis et que le projet ait été mené à bien de manière fructueuse : A qui peut-on passer le relais après un projet SPC ?

Le SPC comme outil de production

On se retrouve dans une problématique plus générale de pérennisation de bonnes pratiques dans un milieu industriel. La transition entre le mode projet (avec un chef de projet, des acteurs et des ressources allouées) à un mode vie série est une étape cruciale qu’il ne faut pas négliger.

La condition sine qua non d’une pérennisation d’un projet SPC est que la Production, les opérateurs, les régleurs, le chef d’atelier soient responsables du système : il faut considérer le SPC comme un outil de production et non pas comme une contrainte. Attention donc à bien inclure la production dans le projet de déploiement dès le début de la phase projet pour faciliter le passage de relais.

Utilisation d’un logiciel adapté, simple et rapide

En utilisant un logiciel performant bien intégré dans l’existant, on va faciliter le travail de la production (mesures automatiques avec instruments connectés, plan de la pièce et guidage dynamique de l’opérateur pendant la gamme de contrôle, alertes en temps réel en cas de dérive ou d’alarme,…).

L’appropriation par les opérateurs du software est indispensable à la réussite du transfert.

Le software va permettre de standardiser les usages ainsi que les représentations (cartes de contrôles, indicateurs statistiques, règles d’alertes, …).

L’acquisition des mesures doit être réalisée soit par connexion des moyens de contrôle, soit automatiquement par transfert de fichiers, soit manuellement par les opérateurs.

Guidage dynamique pendant le déroulé de la gamme de contrôle

Consolidation des fondamentaux

Intégrer le SPC dans la culture de l’entreprise, cela passe par :

  • Former l’ensemble des protagonistes au SPC et au logiciel choisi
  • Accompagner vos collaborateurs à la conduite du changement
  • Expliquer les objectifs de la démarche :
  • Appropriation du vocabulaire SPC (cp, cpk, capabilités) comme éléments de discussion (réunions qualité,…)
  • Appropriation de la démarche SPC comme image de marque (interne et externe)

Promotion du travail des équipes de production

  • Point journalier ou hebdomadaire de quelques minutes dans l’atelier, motivation des équipes, émulation des ateliers, idées d’améliorations, gains obtenus, standardisation du parc machine suite à un événement, …)
  • Présentation des success stories et de leurs acteurs
  • Présentation de cartes, histogrammes, évolutions, type d’alarmes, Pareto, indicateurs… (Quelques minutes par jour vous permettent d’être plus réactif et efficace dans la remontée des informations !)

Histogramme de distribution

Le SPC comme objectif d’entreprise

Responsabilisation de chacun

Chaque secteur est responsable de toute la chaine, et pas seulement de son périmètre…

Dès la conception, intégrer vos capabilités machines, communiquer entre service, ce qui ne veut pas dire prendre son téléphone pour traiter une demande, mais aller dans l’atelier, discuter avec les personnes, comprendre leur métiers, leur besoins, … et agir dans le sens de l’entreprise.

Le bureau d’étude doit prendre en compte les notions de capabilités mais doit également s’assurer que les tolérances indiquées sur les plans sont bien « réalistes »  par rapport aux contraintes de la production.

Entre la théorie et la pratique…c’est toujours la même histoire! nous ne le savons tous que trop bien…

« La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne… et personne ne sait pourquoi !  » 

de Albert Einstein

Désigner un référent

Opérateurs, régleurs et chefs d’atelier, doivent en être responsables : le SPC est un outil de production. Néanmoins il est nécessaire de désigner et nommer un responsable SPC. Ce peut être une personne de l’atelier qui s’est impliquée dans le projet et qui est dans une démarche d’amélioration continue, « votre meneur côté terrain ». Il sera votre meilleur représentant.

Communication

Investir dans une communication forte et déterminée

  • Communication externe vis-à-vis des clients, la SPC comme vecteur concurrentiel
  • Audits réguliers (internes ou externes) au sens d’audit d’assistance, de conseil
  • Implication de la Direction Générale: communication autour des objectifs et des résultats, intégration « d’objectifs SPC » dans les objectifs et entretiens individuels,…

Conclusion

Ces quelques éléments sont connus et habituels comme pour tout projet classique « d’amélioration » dans un milieu industriel. Il faut malgré tout les avoir à l’esprit dès le démarrage du projet et savoir que l’appropriation par la production d’une telle démarche peut prendre du temps et nécessite un effort même si les ressources allouées sont moindres que pendant la phase projet.

En définissant dès le début du projet ou le plus tôt possible la personne qui sera en charge du relais, vous pérenniserez votre démarche SPC

Frédéric Henrionnet
Directeur des opérations, Infodream

Source :
– Article Jean-Luc Maire / Maurice Pillet, 2000
– Expérience Infodream depuis plus de 20 ans dans de nombreux projets SPC   Assistance et suivi au long terme pour de sociétés de toute taille et tout secteur d’activité
– Les captures d’écran ont été réalisées à partir du logiciel : SPC Vision

En savoir plus sur SPC Vision

Partagez cet article

Recevez notre newsletter

SPC Vision

Articles relatifs

Débuter un projet SPC [1/2]

Lors du démarrage d’un projet SPC, certains responsables se sont heurtés à la mauvaise image du « logiciel SPC ». […]

Lire la suite

Débuter un projet SPC [2/2]

Nous avons présenté quelques-uns des différents défis que vous devrez affronter pour déployer SPC au sein de votre entreprise. […]

Lire la suite

Quelle maturité faut-il pour le SPC ?

Cette question se pose souvent quand les entreprises souhaitent utiliser un logiciel SPC […]

Lire la suite

2017-06-12T09:09:32+00:00